Accueil > Catalogue > Coll. Documents > « Doctrine de la sécurité nationale » et crise universitaire. Témoignage - (...)

« Doctrine de la sécurité nationale » et crise universitaire. Témoignage - Federico García Romeu

« Le 28 juin 1966 nous fûmes témoins de ce qui fut appelé par ses propres auteurs la “Révolution argentine” : après avoir renversé le président Arturo Illia, les forces armées imposèrent à sa place le général Juan Carlos Onganía […].L’une des premières victimes de la politique autoritaire d’Onganía fut l’Université […] le 29 juillet 1966 […] furent abolies les autonomies universitaires et, la nuit connue comme « la nuit des longs bâtons », on matraqua les autorités, les professeurs et les élèves de la Faculté de sciences de l’Université de Buenos Aires durant l’assaut policier qui scella le nouvel état des faits. »

Federico García Romeu

Seconde édition revue et corrigée du texte paru dans les nos. 38-39. « Argentines » (Jordi Bonells, éd.) de la revue Passage d’encres (mars 2010).
Traduction de Jordi Bonells.

2010 – 978-2-35855-028-4 – 21 x 27 cm – 16 pages.